Échange de garde d’enfant sécuritaire

Dans certaines situations familiales, il arrive que les moments d’échange de garde des enfants entraînent une augmentation de la tension, des conflits ou compromettent la sécurité des personnes. Par exemple, dans les situations de violence post-séparation, les femmes peuvent être exposées à différents types de violence de la part de leur ex-conjoint, et leurs enfants en sont fréquemment témoins.
En Estrie, des services d’échange de garde supervisés sont offerts à Sherbrooke. Un échange de garde supervisé permet à l’enfant de passer d’un milieu familial à l’autre, par l’intermédiaire d’un.e intervenant.e (sans que ses deux parents se rencontrent). Cela dit, la distance (temps, coût, accessibilité du transport) apparaît comme un frein majeur à l’accès aux services pour plusieurs familles, et elles se retrouvent souvent sans alternative sécuritaire sur le territoire de la MRC des Sources. Même lorsqu’elles se rencontrent dans un lieu public, l’échange de garde n’est pas complètement sécuritaire; certaines mères nous rapportant avoir subi de la violence physique et verbale dans ce contexte, sans intervention de tiers pour leur porter assistance.

Grâce à un financement ponctuel en vertu de l’Entente sectorielle de développement en matière d’égalité femmes-hommes du Secrétariat à la condition féminine, le Centre des femmes Le point d’ancrage est devenu porteur d’un projet visant élaborer des scénarios permettant aux parents de procéder au partage de la garde des enfants en toute sécurité sur le territoire de la MRC des Sources. Le Centre des femmes mène plusieurs démarches et réunit plusieurs partenaires dans un comité consultatif afin de réfléchir à des moyens qui répondraient aux besoins des familles séparées de la MRC des Sources. Il est attendu, à l’automne 2021, que les besoins de la population et des pistes de solution soient documentés.

Des milieux sécuritaires pour les femmes

De manière plus globale, le plan d’action de l’Entente sectorielle de développement en matière d’égalité femmes-hommes prévoit également l’identification et la création de milieux sécuritaires exempts de violence dans les MRC de l’Estrie. Traditionnellement, l’aménagement du territoire a été réfléchi et actualisé par des hommes, qui se trouvaient habituellement mieux représentés dans les instances décisionnelles. Pourtant, les femmes et les hommes utilisent l’espace public de manière différente, et rencontrent des enjeux distincts quant à leur sécurité. En ce sens, le Centre des femmes réalise un partenariat avec la MRC des Sources et la MRC de Coaticook. Nous nous intéresserons à l’utilisation de l’espace public et au sentiment de sécurité des filles et des femmes dans chaque municipalité de ces deux MRC.

Afin de permettre aux municipalités de cibler des actions significatives pour leurs concitoyennes et de leur assurer un milieu de vie plus sécuritaire, nous documentons leurs expériences, observations et propositions en lien avec l’aménagement de l’espace public en menant une consultation publique en 3 étapes.

HIVER 2021 :

1- Sondage en ligne et sur papier, destiné aux résidentes de la MRC des Sources et de Coaticook.

PRINTEMPS 2021:

2- Consultation publique des membres et travailleur.se.s d’organismes ciblés.
3- Marche exploratoire: activité extérieure guidée, regroupant de 5 à 20 citoyennes, représentant différents groupes (adolescente, femme âgée, mère…), pour réaliser un diagnostic de terrain sur un trajet d’environ1km (de 60 à 90 minutes).

Les observations recueillies lors des trois étapes de consultation seront regroupées dans un rapport final présenté aux deux MRC ciblées à l’automne 2021. Le rapport permettra de mettre de l’avant des solutions innovantes, constructives et accessibles par rapport aux observations mentionnées.