Grands dossiers

Dossier #1 | Égalité : des milieux sécuritaires pour les femmes

Des milieux sécuritaires pour les femmes

Le plan d’action de l’Entente sectorielle de développement en matière d’égalité entre les femmes et les hommes prévoit l’identification et la création de milieux sécuritaires exempts de violence dans les MRC de l’Estrie. Traditionnellement, l’aménagement du territoire a été réfléchi et actualisé par des hommes, qui se trouvaient habituellement mieux représentés dans les instances décisionnelles. Pourtant, les femmes et les hommes utilisent l’espace public de manière différente, et rencontrent des enjeux distincts quant à leur sécurité. Après avoir réalisé un portrait du sentiment de sécurité des femmes dans les espaces publics de la MRC des Sources et de Coaticook en 2021, nous nous intéresserons présentement à l’utilisation de l’espace public et au sentiment de sécurité des filles et des femmes dans chaque municipalité de la MRC du Val-Saint-François.

Afin de permettre aux municipalités de cibler des actions significatives pour leurs concitoyennes et de leur assurer un milieu de vie plus sécuritaire, nous documentons leurs expériences, observations et propositions en lien avec l’aménagement de l’espace public en menant une consultation publique en 3 étapes :

Sondage en ligne et sur papier, destiné aux résidentes de la MRC du Val-Saint-François

Consultation publique des membres et travailleur.se.s d’organismes ciblés

Marche exploratoire pour réaliser un diagnostic de terrain sur un trajet d’environ 1 km

Les observations recueillies lors des trois étapes de consultation seront regroupées dans un rapport final présenté à la MRC à l’hiver 2023. Le rapport permettra de mettre de l’avant des solutions innovantes, constructives et accessibles par rapport aux observations mentionnées.

Échange de garde d’enfant sécuritaire

Dans certaines situations familiales, il arrive que les moments d’échange de garde des enfants entraînent une augmentation de la tension, des conflits ou compromettent la sécurité des personnes. Par exemple, dans les situations de violence post-séparation, les femmes peuvent être exposées à différents types de violence de la part de leur ex-conjoint, et leurs enfants en sont fréquemment témoins.

En Estrie, des services d’échange de garde supervisés sont offerts à Sherbrooke. Un échange de garde supervisé permet à l’enfant de passer d’un milieu familial à l’autre, par l’intermédiaire d’un.e intervenant.e (sans que ses deux parents se rencontrent). Cela dit, la distance (temps, coût, accessibilité du transport) apparaît comme un frein majeur à l’accès aux services pour plusieurs familles, et elles se retrouvent souvent sans alternative sécuritaire sur le territoire de la MRC des Sources. Même lorsqu’elles se rencontrent dans un lieu public, l’échange de garde n’est pas complètement sécuritaire; certaines mères nous rapportant avoir subi de la violence physique et verbale dans ce contexte, sans intervention de tiers pour leur porter assistance.

En concertation avec divers partenaires du milieu, le Centre des femmes Le point d’ancrage a développé un modèle de projet-pilote prévu pour une durée de 2 ans. En plus d’activités de sensibilisation, le premier volet du projet pilote vise la formation des partenaires de la communauté afin de reconnaître les signes de violence conjugale post-séparation et d’intervenir de manière adéquate auprès des parents concernés. Le deuxième volet permet une première en milieu rural au Québec, soit la mise-sur-pied d’un modèle mixte entre présentiel et virtuel permettant aux milieux plus isolés de bénéficier de ce service prioritaire.

Par son caractère innovant, le projet-pilote permettra le partage et le transfert de connaissances et constituera un exemple à l’échelle du Québec. Nous espérons donc que notre projet-pilote permette de démontrer les besoins observés dans la MRC des Sources et les solutions alternatives pérennes pouvant être mises en place pour y répondre, ceci dans un objectif d’exportation à d’autres MRC de l’Estrie, voire même à d’autres régions rurales du Québec.

Ce projet sera déployé grâce au soutien financier de la Table de concertation intersectorielle régionale en violence conjugale. Le Centre des femmes Le point d’ancrage offrira cette animation aux écoles secondaires de la MRC du Val-Saint-François et de la MRC des Sources dès l’automne 2022.

Dossier #2 | Projet XOX

​Le Projet XOX s’adresse aux jeunes de 4e secondaire dans le but de prévenir la violence dans les relations amoureuses chez les jeunes, et de promouvoir des relations saines. Cette présentation en classe permet l’immersion des participant.e.s à l’aide d’une expérience virtuelle interactive. Cet outil interactif :

N

Décrit le cycle de la violence dans les relations amoureuses par un court-métrage avec des questions interactives;

N

Explique les différentes formes de violence incluant la distribution d’images intimes et le concept du consentement sexuel;

N

Conscientise les jeunes aux conséquences de la violence dans les relations amoureuses autant chez les victimes, les témoins que les agresseurs;

N

Démontre aux adolescent.e.s le déroulement d’une enquête policière et du processus judiciaire;

N

Informe les participant.e.s des ressources existantes se trouvant à leur disposition.

Dossier #3 | Violence conjugale chez les aînées

En 2021-2022, avec le financement du programme Nouveaux Horizons pour les aînés du Gouvernement du Canada, nous avons mené le projet Sensibilisation à la violence conjugale chez les aîné.e.s. Notre objectif était d’apporter à la collectivité une meilleure compréhension de la violence conjugale chez les aînées.

Nous avons offert des ateliers de sensibilisation au sein d’organismes communautaires lorsque la situation sanitaire le permettait et nous avons rejoint les aîné.es via les médias d’information traditionnels (radio, journaux, panneau routier), les plateformes web (Zoom, Facebook, courriel), ainsi que par la remise de matériel de sensibilisation via les partenaires du réseau communautaire et publique. Nous avons également mis une vidéo de sensibilisation en ligne.

La violence conjugale existe aussi chez les aîné.es.

Sexuelle

Psychologique

Physique

Spirituelle

Économique

Verbale

Pour nous contacter

Téléphone
819 845-7937
(sans frais : 1 800 909-7937)

Heures d'ouverture
Lundi au jeudi
de 8h30 à 12h et de 13h à 16h30

Adresse
75, rue Allen, Windsor, Québec, J1S 2P8

Ressources additionnelles

SOS Violence conjugale
1 800 363-9010

JEVI Centre de prévention du suicide
819 564-1354